Quid l'odorat des déficients visuels

  • Avatar
    Marc N

    Il y a 2 ans

    Du nez, encore du nez, toujours du nez !

    C'est à cette accroche que Sébastien Gass a pensé - on peut le croire - lorsqu'il a décidé de consacrer sont travail de fin d'études à la mesure de l'identification et de la mémoire olfactive chez les personnes aveugles ou malvoyantes par rapport aux voyants.

    Désormais titulaire du diplôme de Bachelor of science en techniques viticoles et oenologie soutenu à Changins - haute école de la vigne et d'oenologie - dans le canton de Vaud en Suisse, Sébastien Gass a voulu répondre scientifiquement à la question, presque légendaire, de la soit disant compensation du handicap visuel par l'exacerbation des autres sens comme l'odorat et le goût.

    Ayant fait partie du panel des 8 déficients visuels, j'ai pu vivre l'éxpérience de l'interieur. Notre panel de déficients visuels a été confronté à un panel de 9 voyants novices dans le vin et un autre regroupant 8 voyants professionnels du vin.

    A vos marques, sentez !

    L'expèrience s'est déroulée sur trois semaines pendant lesquelles les trois panels ont du identifier et mémoriser 20 fragrances naturellement présentes dans le vin y compris les défauts. Une fois par semaine les
    20 odeurs étaient présentées à chaque participant qui devait les nomer. La première séance était dévolue à l'identification et les deux autres à la mémorisation. Ainsi, en comparant les résultats de cette étude Sébastien Gass conclut:

    La participation de personnes souffrant de déficiences visuelles dans le monde vinicole ne semble donc pas nécessaire au vue de ces résultats, en dépit de l'entraînement à court terme qu'ils ont eu.
    - Le faible nombre de participants dans chaque catégorie, du fait de la difficulté de mobilisé ce type de personne, rend ces résultat tout de même difficilement extrapolable.
    - Cette étude ne porte que sur l'olfaction. II serait intéressant d'évaluer si de tels résultats se retrouvent en bouche et surtout lors de véritables dégustations !

    J'ai pris un réel plaisir à participer à cette étude qui montre,avant toute chose,que la perception olfactive des personnes déficientes visuelles doit être entrainée pour favoriser la reconnaissance olfactive. Sébastien on attend avec impatience la dégustation !

    A vos verres, dégustez !

    Marc Nonnenmacher.

    L'étude complète vous est envoyée sur simple demande: assolisy@gmail.com

Vous ne possedez pas les droits nécessaire à l'ajout d'une réponse sur le forum.
Veuillez vous connecter à l'espace membre ou vous inscrire directement en suivant le lien ci-dessous.


Inscription Connexion